La qualité de vie au travail, un enjeu de performance !

Selon l’étude Malakoff Mederic (1) sur le bien être en entreprise, la qualité de vie au travail est un véritable enjeu de performance :

Dirigeants et salariés sont unanimes : plus de 9 personnes sur 10 estiment que la santé et la qualité de vie des salariés contribuent à la performance de l’entreprise. 75 % des dirigeants déclarent que la qualité de vie au travail sera dans l’avenir un thème de préoccupation majeur pour les entreprises, notamment pour augmenter la compétitivité (52 %), améliorer le climat social (51 %) et maîtriser l’absentéisme (40 %).

En effet, l’appréciation de la qualité de vie au travail a des répercussions directes sur l’absentéisme : un salarié déclarant une très bonne qualité de vie au travail (note de 8 à 10) est moins sujet aux arrêts maladie (- 37 %). A contrario, un salarié jugeant sa qualité de vie au travail mauvaise (note de 1 à 5) a 18 % plus de chance d’être arrêté au moins une fois dans l’année.

Chiffres clés Étude Absentéisme 2017 (3)

34,1 % des salariés sont absents au moins une fois dans l’année (contre 34,5 % en 2015). Ces arrêts de travail représentent l’équivalent de 43 emplois à temps plein (ETP) pour une entreprise de 1 000 salariés. La durée moyenne d’un arrêt maladie est de 18,9 jours calendaires (contre 18,8 en 2015). Le nombre moyen de jours d’absence par salarié absent s’élève à 35,5 jours (contre 35,3 en 2015).

En savoir plus.

(1) Étude menée auprès d’un échantillon représentatif (secteur, âge, genre, taille d’entreprise et statut) de 3 500 salariés et 500 dirigeants du secteur privé. Recueil des données respectivement en ligne et par téléphone durant le mois de mai 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *