Faire le bilan d’un an de télétravail et se projeter !

Voilà maintenant un an que la majorité des salariés sont en télétravail, pour ceux pour lesquels c’est possible.

Dans l’univers des services, c’est majoritairement le cas. Et pour certains, il n’y a pas eu de retour au bureau depuis 1 an … Autant dire une éternité.

Ce n’est pas sans poser des questions importantes sur l’engagement salarié :

  • voudront-ils revenir ?
  • dans quelles conditions ?
  • avec quel calendrier ?
  • Qu’est devenu leur attachement à la société ?
  • que reste-t-il de l’esprit d’équipe ?
  • n’ont-ils pas la tête ailleurs ?

C’est une partie de ces questions que nous sommes allés poser aux équipes d’un client de BEE Smile qui s’apprête à entamer la négociation d’un accord de télétravail.

Les objectifs de l’intervention de BEE Smile étaient :

  • Récolter des données quantitatives sur l’expérience vécue
  • Donner la parole aux salariés et récolter des verbatims
  • Tirer les enseignements positifs et identifier les freins
  • Détecter les leviers d’amélioration
  • Préparer la négociation d’un accord télétravail avec les représentants du personnel.

Pour cela, nous avons organisé des demies journées d’échanges en ligne pour libérer la parole et aller chercher l’avis des salariés après un an d’expérimentation – à très haute dose – du télétravail.

Les 4 groupes de travail (1 par site) étaient constitués d’une dizaine de salariés avec toutes les fonctions représentées (production, encadrement, support).

Après une courte introduction revenant sur la frise des 1 an écoulés, les équipes devaient donner leur humeur du moment. Elles répondaient ensuite à un questionnaire en ligne (Quanti) et les résultats étaient partagés en direct. Puis, les équipes participaient au groupe de réflexion de façon participative, à l’écrit et à l’oral sur leur expérience du télétravail et surtout leur vision du télétravail futur, post crise sanitaire.

Les groupes ont mis en avant de nombreuses idées et donnent de riches réflexions sur la façon dont ils se projettent. Le poids des thématiques a aussi permis de relever les préoccupations et attentes principales.

Notre rapport final constitue une base solide pour entamer les discussions avec les représentants du personnel.

Cette crise a permis de faire un bon en avant dans une nouvelle organisation du travail. C’est le bon moment pour en tirer les enseignements et se projeter sur l’avenir.

Retrouvez d’autres leviers pour améliorer l’engagement salarié sur www.beesmile.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.